Archives par mot-clé : plaisir

l’étalon court entre ronde de lit

entre

attention aux enfants
cette partie du site est réservée aux ânes trempés dans le formol depuis au moins 18 ans

entre le bien et le mal je choisis le rêve
entre les dieux et les hommes je choisis l’amour
entre passé et futur je choisis maintenant
entre l’avoir et l’être je choisis de faire
entre la vie et la mort je choisis ailleurs
entre la Belle et la Bête je choisis Minuit
entre boire ou conduire je choisis la marche
entre fuir ou mourir je choisis d’en rire
entre marteau et enclume je choisis la plume
entre chien et loup je choisis la lune
entre toi et moi je choisis nous deux
entre deux eaux entre deux chaises
et entre tous ceux qui savent
entre le silence entre la souffrance
et entre ceux qui se taisent
entre deux rames de ce train fantôme
où dorment mes phantasmes
entre donc, toi qui n’a rien demandé

 

 

l’Amour de Soi

arbre amoureux
un arbre peut se trouver beau quand il a la chance d’avoir un miroir à sa taille

Debout sur ma capsule
Direction l’infini
Je lance ce cri
A tous les dieux réunis
Si je ne m’aime pas  si je ne m’aime pas wawa
Qui donc m’aimera ?

Tout nu sur ma planète
J’fais l’inventaire des mes membres
Les gros je les embrasse
Et l’viril je l’embrase (waou ça brûle !)
Si je ne les aime pas  si je ne les aime pas wawa
Qui donc les aimera ?

Sur l’Art je me cultive
Y a tant d’belles choses là dedans
Pourtant ce que je préfère
Ce sont les fruits made in moi-même
Si je ne les aime pas  si je ne les aime pas wawa
Qui donc les aimera ?

On m’dit c’est égoïste
De chanter « l’Amour de Soi » (c’est le titre de cette chanson !)
Moi j’crois que s’aimer
Ça doit être contagieux (sortez couvert, les gens !)
Si on ne s’aime pas  si on ne s’aime pas wawa
Qui donc aimera-t-on ?

Heureux d’un rien (la simplicité)

prendre son pied chanter à nu-pied
prendre son pied avec sa bouche (essayer de)

heureux  d’un rien
je suis heureux
heureux d’un rien

heureux de  chanter à  tue-tête                                                    je prends mon pied avec ma bouche
je prends mon pied avec ma bouche
je prends mon pied avec ma bouche
rechercher la simplicité
rechercher la complicité
la complicité d’un sein
la simplicité d’un con
prés de toi                  je suis prêt                 prêt à tout          tout donner
prés de toi                  je suis prêt                 prêt à tout          tout donner    tout donner

cela ne veut pas dire que je ne m’intéresse pas aux autres
non non non
car quand je suis heureux
je n’ai pas envie de démolir mon voisin
sous prétexte qu’il habite à côté de moi
et que sa gueule ressemble trop pas assez à la mienne d’être humain
d’être humain             d’être humain             d’être humain

heureux  d’un rien              je suis heureux  heureux d’un rien
heureux de                             chanter à  tue-tête                                                        je prends mon pied avec ma bouche
je prends mon pied avec ma bouche
je prends mon pied avec ma bouche

le paradis c’est la simplicité    si t’es le pli d’un sein

être heureux c’est pas rien même si c’est tant mieux d’être heureux de trois rien
être heureux c’est s’rapp’ler les bons jours et aussi oublier les mauvais
être heureux seul à deux même à cent c’est possible si tu veux tu veux bien allez viens

prés de toi                  je suis prêt                 prêt à tout          tout donner
prés de toi                  je suis prêt                 prêt à tout          tout donner    tout donner

ce qui nous sépare, c’est ce qui nous lie
et ce qui nous relie, c’est ce qui nous sépare
à chaque porte ce sont cent issues
qui tissent ta toile de vie
alors mets plus de tendresse                dans ton sexe
et plus de sexe                                               dans ta vie
mets plus de vie                                            dans ton cœur
et plus de cœur                                             dans tes yeux
dans tes yeux                                                (dans ton cul)

heureux  d’un rien              je suis heureux  heureux d’un rien
heureux de                             chanter à  tue-tête                                                        je prends mon pied avec ma bouche
je prends ton pied avec ma bouche
je prends mon pied avec ta bouche… oups

version dictaphone avec une bonne énergie

 

 

 

 

 

interdiction de miction
tonneau percé qui à jamais fuit et toute loi n’est que méchant bruit

je suis un homme aussi con que tendre
et tu sais par quel bout me prendre
pour me garder prés de toi
femme, je suis soumis à tes doigts

face à l’immense univers
je dresse mon drôle de travers
un désir que l’on dit inassouvi
tonneau percé qui à jamais fuit

femme, mon plaisir est si simple
face au complexe de ton temple
je l’observe, appuyé à ma verge
peut-être un jour comprendrai-je !

Par quel bout me prendre

 

 

 

abricot fesses
Dans ce monde où le sexe est partout
Sauf chez nous la frustration
amène la manifestation d’une fruste action

chacun sa souffrance
chacun sa violence
chacun ses phantasmes
moi je ne sais pas les tiens quand le matin
tu refuses de bouger et que tu serres très fort
ton coussin avec tes reins

moi je sais que le mien
c’est tout simplement de faire l’amour avec toi
mais tu le ressens trop comme un job pour toi
et pour moi une envie hygiénique
nique hygiénique pas romantique
ni queue ni tête cette histoire ni queue ni cœur

c’est la chronique cruelle
du mec accro à nique tout seul
du mec devant des œuvres hard
images pas sages de passages inouïs
à donner le vertige à ma verge
alors Ji Aime Bi  alors Ji Aime Bi

pourquoi je suis content
Ji Aime Bi souvent
pourquoi je me sens bien
Ji Aime Bi dans l’bain
un petit chagrin Ji Aime Bi le matin
manque d’appétit ? Ji Aime Bi l’midi
plus d’espoir ? Ji Aime Bi le soir
et si je m’ennuie Ji Aime Bi la nuit !

Ji Aime Bi

 

 

 

cul statue
elle avait un cul à t’faire pâlir le tien de jalousie

une chanson de jeunesse
(le LUI en question est l’originel)
qui colle aux doigts
et que j’ai dû chanter
une ou deux fois en public
la photo a été prise sur les bords de Seine
et la Dame a de la Vénus de Prosper Mérimée

l’Onaniaque