Archives par mot-clé : folie

déjà poney, je file aux off

un bien fou

croix de moi croix de faire
croix en toi
même si tu passes pour un fou

« ce truc, ça m’a fait un bien fou ». J’aime tourner autour de ces expressions toutes faites qu’on emploie sans trop leur demander la permission. J’aime les poser sur ma table et les regarder de près. Quel est ce lien mystérieux entre du bien perçu et se sentir fou ? Un fou se sent-il forcément bien ? Heureux les simples d’esprit, dit-on.

Vivre sans la peur
D’un quelconque malheur
Faire l’amour aux heures
Sans rendez-vous

S’enivrer de rire
Et parler beaucoup
Avec humour
De tous ses tabous

ça fait bien fou !
et voir les méchants tomber dans la boue
ça fait bien fou !

Pas compter les coups
Dans le sombre but
Œil pour dent
Tout oublier

Pas être jaloux
De ceux qui ont tout
Car ils n’auront pas
Ceux qui sont pas jaloux

ça fait bien fou !
et voir les méchants tomber dans la boue
ça fait bien fou !

Regarder les mouches
Se faire l’amour
A la fin du jour
Quand l’air est si doux

Faire croire qu’on est fou
Hurler comme le loup
Qui est amoureux
Défie la Lune

ça fait bien fou !
et voir les méchants tomber dans la boue
ça fait bien fou !

la la la la
la la la la
la la la la
la la la la

ça fait bien fou !
et voir les méchants tomber dans la boue
ça fait bien fou !

Vivre heureux cachés
Avec un seul projet
Celui d’aimer voir
Pousser des bébés

Rien de sérieux
Tout comme un jeu
Le plus doux
Le rire d’ amour

ça fait bien fou !
et voir les méchants tomber dans la boue
ça fait bien fou !
Un bien fou

 

 

 Dieucéki  

oeil-aquarelle
la paréidolie est la source du merveilleux comme de l’odieux

évite ceux qui te parlent au nom de Dieu. Un seul être sur Terre en a le droit et c’est toi pour toi et moi pour moi. Si tu crois voir un œil, pas de souci
le client a toujours raison
si tu crois que cet œil te fixe et te juge, pesant tous tes actes passés et futurs (pour le présent, vu que t’es sur mon site, y a rien à redire)
fais gaffe à toi, tu risque une crise de foi
(tu te rends compte que la foi – féminine – n’a pas de « e » alors que le foie -masculin surtout cirrhosé de provence – en a un (de « e ») et qu’une fois prend un « s » alors qu’il n’y en a qu’une, c’est ce qu’on appelle le génie de la langue française)    

Dieu c’est qui
Dieu c’est fou
Dieu c’est nous

Qui c’est qui a été sur la Lune
C’est Dieu ou c’est l’Homme
Qui c’est qui a inventé Internet
C’est Dieu ou c’est l’homme

Quand à la Femme,
Dieu ne veut pas la voir
Donc il renie !
ironie de l’histoire

Qui c’est qui réchauffe le pôle nord
C’est Dieu ou c’est l’Homme
Qui c’est qui a créé Dieu ?
C’est Dieu ou c’est l’Homme

God is dog C’est notre meilleur ami
Un ami fidèle qui mourra quand on mourra
Mais qui peut aussi nous sauter à la gorge
Quand il a de méchants maîtres

God is drogue On a pas besoin de Dieu
On a besoin des autres
Combien de morts au nom de Dieu ?
Le paradis l’enfer c’est dans ta tête et dans ton cœur

Dieu c’est qui
Dieu c’est fou
Dieu c’est nous

T’es vraiment un gamin
A vouloir toujours compter sur les autres
Le Père Noël n’existe pas
Eh oui, on est seul entre nous, 6 milliards tout seuls
7 milliards 8 milliards 9 milliards 10 milliards
Où cela s’arrêtera-t-il sans Dieu ni maître ?

si, il y a des maîtres, des grands des petits
des qui nous en mettent jusqu’au cou
alors il  faut compter sur nous
car grande nouvelle, Dieu, c’est nous !

et oui Dieu a fait l’homme à son image
Et l’homme a fait Dieu à son image
Un Dieu macho et revanchard
Rétréci, concentré

Chanson  en hommage à tous les hommes et femmes
Et contre tous les dieux c’est qui
en hommage à Giordano BRUNO
Brûlé vif Le 17 Février 1600
Pour mettre en doute le dogme de la terre
Au Centre de l’univers
Car  siège social de Dieu c’est qui, de Dieu c’est quoi
Brûlé vif  à Rome Patrie des arts et de la civilisation
Brûlé vif  pour avoir l’esprit ouvert
Brûlé vif  pour être un homme, un esprit libre
Condamné par l’Inquisition
Pour oser dire que le monde est infini
qu’il y a un éparpillement d’astres dans l’univers
et qu’il n’a pas été créé par une entité

Galilée avait alors 36 ans
Et encore 42 ans à vivre
oui beaucoup d’humiliations à vivre
mais ça permet de respirer
et beaucoup d’abjurations à faire
mais c’est moins douloureux que les flammes

extrait du procès de Galilée :
Vous avez raison, le Soleil tourne autour de la Terre
et Dieu a fait le Monde en 6 jours,
depuis, il se repose sur nous pour le détruire,
non, j’ai rien dit, et pourtant elle tourne,
je veux parler de la caméra, le procès est filmé ?
fin de l’extrait du procès de Galilée

Jean-Paul II absous Galilée le 31 Octobre 1992
Galilée aurait eu alors 428 ans
S’il avait pu attendre
Et Bruno ? Lui, on l’a dissous,
Et dix sous, c’est pas cher, surtout pour de la chair brûlée !
merci qui, merci Dieu !
merci Dieu c’est qui

Dieu c’est qui
Dieu c’est fou
Dieu c’est nous

l’église n’est pas à l’heure d’été
elle n’est pas à l’heure d’hiver
elle est à l’heure du moyen-âge
et beaucoup parmi nous n’ont pas changé leur montre depuis des lustres
Que peut-on dire à quelqu’un qui dit parler au nom de Dieu ?
Qu’il a le bras long, plus long que l’horizon,
ce qui doit l’empêcher de tenir sa verge pour pisser et plus si affinités ?
Qu’il a peut-être abusé de champignons hallucinoïdes ?
On peut aussi lui dire
Que pas de chance parce que nous aussi on a eu Dieu ce matin au bout du fil
et que ces consignes sont pas les mêmes
mais pas du tout
Que pas de problèmes s’il veut rejoindre son Dieu au Ciel, il ne se gêne pas, pourquoi il se priverait rien qu’à cause de nous,
que oui, on peut se débrouiller sans lui,
alors qu’il y monte et qu’il n’oublie pas d’embrasser là-haut la cousine Jeanne !

Est-ce qu’il leur faut des chaînes
Pour qu’ils s’aiment ?
Tous ces interdits ne sont pas dans tes gènes
Ce qu’on t’impose ne sont que des chaînes
Pour bloquer ton esprit

Dieu c’est qui
Dieu c’est fou
Dieu c’est nous

La religion est une chose trop importante
pour la laisser aux mains des religieux
ils ne semblent pas savoir que Dieu, c’est nous, c’est toi, c’est moi
Et oui, Dieu, c’est nous !
C’est angoissant et exaltant,
c’est magique et tragique,
c’est affreux et joyeux
Dieu, c’est nous
Et ne laissez personne vous piquer votre dû
Dieu, c’est nous !

Mais tu es fou, Dieu est nécessaire, c’est la colle de la cohésion sociale,
c’est l’opium du peuple, c’est le mur peint de la rue grise,
c’est le lapin du magicien, c’est le rêve,
si les êtres humains ne croient plus en Dieu, c’est le chaos,
Dieu, c’est le garde-fou, c’est l’enclos, c’est le fil de fer barbelé,
c’est l’anxiolytique, c’est le gardien, c’est le père fouettard,
c’est celui qui nous guide, celui qui sait, qui nous dit où aller,
celui qui a tout prévu, celui qui a déjà tout écrit sur nous…

oh, calme-toi, moi, je ne vois que l’homme;
l’homme  l’animal le plus dangereux de tous les animaux,
plus puissant que l’éléphant, le lion, le crocodile, le requin
Attention cependant aux vraies puissances invisibles, les virus, les bactéries
Et l’homme détruit, il détruit sa famille, il détruit sa maison, il détruit sa planète
Au nom de Dieu ! Au nom de Dieu !, nom de Dieu !
Si l’homme croyait en lui et en l’autre, il ne ferait pas autant de mal
Faire le mal autour de soi et ensuite aller prier,
c’est être un bon croyant et un mauvais humain
Faire le mal et s’acheter des indulgences,
c’est être un faux-cul et un vrai con

Dieu c’est qui
Dieu c’est fou
Dieu c’est nous

Dieu c’est qui
Dieu c’est fou
Dieu c’est nous

 

 

 

 

tout au fond de nous                     p1100814afondpticourtbarbouilsombr

  • malgré de nombreux handicaps visibles et cachés, j’ai persévéré dans le désir de chanter
  • « Mais pourquoi donc ? », t’exclames-tu derrière ton écran, « tu aurais dû penser à tes proches, ta famille, tes voisins surtout qui n’en peuvent plus ? »
  • et bien si tu veux savoir, tu peux lire mon récit, le Chanteur Poulain, en ligne sur ce site….  et puis, surtout, à cause de ce cri au fond de moi. T’es content ? Je te hennis !

 

 

 

 

quand mort
quand je serai mort

quand je serai mort

la grande question en dehors de qui on invite à manger Dimanche prochain : qu’est-ce qu’on devient une fois que le cerveau se met en mode Arrêt ? La seule chose qu’on peut dire, c’est que si on laisse faire la nature, on se décompose plus ou moins vite suivant l’endroit où on se trouve. Cela vous donne un aspect peu joyeux mais n’oublions pas l’essentiel : les petites briques qui nous constituent gardent la forme, plus la notre, d’accord,  mais la leur,  oui toujours. Nous sommes faits d’atomes vieux de quelques milliards d’années et ayant poussés leurs premiers cris au sein du Soleil. Tu comprends maintenant pourquoi tu es si frileuse ?

 

 

 

 

Existence 119

amour haine
l’amour est tapi dans la haine

le refrain est de moi, waouh mais le couplet viendrait d’un manuscrit trouvé dans une église de Baltimore en 1692, c’est du moins ce que je croyais jusqu’à peu. Bon, l’auteur dit qu’il a voulu laisser un humble cadeau au monde avec ce si beau texte. Il a bien fait. C’est un bienfaiteur ! Et quand j’ai découvert ce texte il y a bien longtemps, je sais qu’il m’a réconforté plus d’une fois, avec juste ses petits mots à lui. Le 119, c’est le numéro d’urgence pour l’enfance maltraitée, l’enfance en danger.

 

 

 

 

heure et temps
il y a ceux qui ont toujours l’heure pressé et puis il y a ceux qui ont pris le temps

on est tous pareils
et tous différents
on vit chaque moment
comm’ un présent
de l’autr’ côté du temps
de l’autr’ côté du temps
Merci Christian pour m’avoir laissé chanter cette chanson sur ta tombe, toi le fumeux généreux, toi le maladroit magnifique

De l’autre côté du temps

 

 

 

 

j'ai vécu mon enfance aux portes du Sahara, marqué par les images de villages dans la neige à Noël
j’ai vécu mon enfance aux portes du Sahara, marqué par les images de villages dans la neige à Noël

Il y a des mots qu’on écrit pas
des mosaïques
y a des musiques indéfrichables
couleurs de vent
y a des chansons qui rest’nt en l’air
portées par le silence
du souvenir

Du Souvenir

 

 

 

mes possibles
si seulement on pouvait à la fois aller tout droit et tourner à droite

Où sont passés tous mes possibles
Toutes ces vies que j’ai rêvées
Toutes ces fenêtres entre baillées
Toutes ces portes entr’ouvertes
Où sont passés tous mes possibles ?

La réponse est à la fin de la chanson. Ouais.
Mais faut tout écouter.

Tu crois pas que je vais te mâcher le travail.

où sont passés tous nos possibles ?

 

 

 

pourquoi on est là ? qui nous a fait ? qui nous défait ?
d’où on vient ? où va-t-on, tonton?

questions pourquoi
les questions, c’est de l’oxygène

Pose toi les questions mais n’écoute pas les réponses
Derrière chacune, y a un vendeur d’âme
tueur d’esprit
Ils ont besoin de ta chair
Pas de ton imaginaire
Ils ont besoin de ton fric
Pas de ton esprit critique
Qui ça ? Les marchands de réponse
Alors casse les réponses
et libère les questions

Pourquoi « pourquoi » ?